Rencontres entres cougars et jeunes hommes

Implants Controversé Approuvé

Implants Controversé ApprouvéEn Juillet vingt-huit 2005, la FDA a mis fin à une interdiction de 13 ans sur les implants mammaires au gel de silicone et a émis une lettre d’approbation de Mentor Corp permettant la réintroduction de ces implants controversés sur le marché médical. Ce mouvement est venu à peu près aussi Mentor Corp. a persuadé la FDA que ses implants en silicone plus récents sont moins dangereux et plus durable que les anciennes versions. La société utilisera ces implants que dans les conditions de sécurité strictes suivantes approuvées par guidlines FDA.- Les patients potentiels doivent signer un formulaire de consentement reconnaissant qu’ils se rendent compte des risques d’un implant mammaire en silicone, y compris le fait qu’ils peuvent casser et nécessiter un remplacement ou même l’enlèvement.- Mentor est autorisé à vendre des implants mammaires en silicone chirurgiens plasticiens qui ont terminé un programme de formation pratique réussie pour apprendre comment insérer ces implants d’une manière qui minimise les chances de larmes et de bris à bord certifiés.- Mentor doit établir et de maintenir un registre pour suivre les patients implant résultats à long terme.- Les patients doivent être informés du fait que si un implant pauses, l’effet de la rupture de temps en temps ne provoque pas de symptômes immédiats. En outre, les patients sont conseillés d’avoir une IRM après cinq ans et deux ans par la suite pour vérifier la casse.- Mentor doit procéder à une étude de 10 ans pour déterminer le pourcentage des implants mammaires qui brisera en ce moment-là.- L’étude de l’implant doit être vérifié par un comité indépendant.- La FDA examinera les résultats du programme des implants mammaires de Mentor en cinq ans pour vérifier que les implants fonctionnent comme prévu.Sur la base des données de l’American Society for Aesthetic Plastic Surgery, 334,052 implants mammaires ont été réalisées aux États-Unis en 2004, la plupart du temps à l’aide d’implants remplis d’eau salée vendus sans restriction. Les études de consommation prédisent que si les implants mammaires en silicone de retour sur le marché, 200.000 femmes vont visiter les chirurgiens plasticiens pour les obtenir dans la première année. Les problèmes de santé mis à part, les implants en silicone ont une apparence plus «naturelle» et la cohérence que la version de la solution saline, et sont donc préférés par les consommateurs.les implants mammaires en gel de silicone ont été introduits en 1962 et ont été interdits en 1992 au milieu des craintes de santé. La recherche depuis n’a montré aucune corrélation statistique entre les implants mammaires en silicone et le cancer ou les maladies auto-immunes, même rares comme le lupus. Quelques sélectionnez les femmes ne jurent que leur santé se dégrade à partir du moment où ils ont reçu leurs implants, mais cela est une preuve anecdotique. Lorsque les chercheurs font des études comparant un grand groupe de femmes avec des implants à un groupe de taille égale sans eux, pas de différence entre les 2 groupes est observée dans le nombre de femmes ayant des tumeurs ou des maladies auto-immunes.Le problème le plus commum rapporté est la formation d’un tissu cicatriciel en excès autour de l’implant mammaire due à une réaction à un corps étranger. Si elle est localisée, elle peut provoquer des effets de traction et ondulent dans l’apparition de l’implant. Si le tissu cicatriciel encercle entièrement l’implant la condition est appelée contraction capsulaire. Ces cicatrices peuvent mouler l’implant dans une forme arrondie naturelle, de sorte que le patient de l’implant semble avoir une balle de baseball coincé sous la peau sur la poitrine. Cette condition se développe le plus souvent avec des implants en silicone à paroi lisse, même si elle se produit dans une moindre mesure avec les implants de solution saline aussi bien. Implants fixés derrière le muscle de la poitrine ont une incidence beaucoup plus faible de ce problème. Comme le tissu cicatriciel a tendance à se reformer, les chirurgiens peuvent tous maintenant et encore briser le tissu cicatriciel manuellement. Cependant cela est proscrit par le fabricant, car il peut briser l’implant et annuler la garantie du fabricant. En règle générale, les patients atteints de contractures d’implants mammaires nécessitent une intervention chirurgicale de suivi.Étonnamment, l’asthme médicament Accolate est avéré utile dans la prévention et même inverser la contraction capsulaire, bien que mois de traitement médicamenteux peut être nécessaire.D’autres complications possibles incluent sérome (une collection de liquide séreux), hématome (sang), synmastia (seins qui apparaissent à fusionner dans le centre), un creux (diapositives implant trop loin sur la poitrine), double-double (l’implant de les grandes lignes ne corresspond pas le pli naturel de la poitrine), la déflation (les ruptures d’implants), une nécrose tissulaire (disparition localisée de tissus) et l’infection.


Membres sur CougarsXRencontres.com